« La communication d’aujourd’hui sort des tripes, pas des neurones. » – Jacques Séguéla

Fais-pas ci, fais-pas ça
Viens ici, mets-toi là
Attention prends pas froid
Ou sinon gare à toi

La célèbre chanson de Dutronc est un exemple parfait de notre communication quotidienne. Le reflet même de notre éducation négative. Ce n’est pas que nos parents souhaitaient nous faire voir la vie en noire, juste nous protéger. Nous protéger de la vie.

Et nous protéger de nous-même et de notre état d’esprit, alors ? Oups.

La communication reflète notre façon d’être, de ressentir. Si nous employons la négation de façon spontanée, comme on nous l’a montré, alors les aspects positifs des situations sont plus troubles. Je suis sûre que vous avez déjà fait ce constat, je me trompe ?

Il est temps de changer.

En réajustant sa manière de voir les situations, en prenant en compte le bon côté des choses, votre façon de vous exprimer se facilitera grandement tout comme votre relation avec autrui.

  1. Ne donne pas les inconvénients de notre projet aux autres services !
  2. Montre les avantages de notre projet aux autres services
  3. Je te propose de présenter notre projet en mettant en avant les points positifs de sorte que les autres services comprennent ce qu’ils ont à y gagner

Alors que nous avons tendance à utiliser la première formulation, qui ferme toute conversation, nous pouvons utiliser la deuxième, voire la troisième, qui explique et exprime ce que l’on peut faire.

Découvrez-en davantage
lors de nos formations sur la Communication positive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *