Archives pour la catégorie Trucs et astuces

Oser !

Oubliez vos freins,

Savourez vos réussites,

Essayez de nouvelles choses et

Rêvez de belles réalisations !

L’une de mes citations préférées est de Sénèque « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, mais c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles ».

Et au quotidien, si vous mettez cela en œuvre, vous y gagnerez beaucoup. L’audace est une des qualités, à mon sens, encore insuffisamment développée dans nos organisations aujourd’hui. Et pour cause, elle demande dans un premier temps un travail sur soi loin d’être évident…

Alors l’objectif de cet article est simplement de vous donner quelques pistes pour y parvenir plus facilement.

1.    Première étape : repérez vos croyances limitantes ! Mais késako une croyance limitante ? C’est simplement une pensée bien ancrée qui vous empêche de vous développer… Un exemple ? « Je n’y arriverai jamais », « Ce n’est pas pour moi… »… et affrontez-les ! Au lieu de vous persuader de votre incompétence ou de tout autre frein (imaginaire ou pas), dites-vous « Et pourquoi pas ? »

2.    Deuxième étape : vous vous rappelez, la semaine passée, je vous parlais d’auto bienveillance ? Eh bien, nous y revoilà ! S’adonner à de nouvelles choses sous-entend que peut être, vous n’y excellerez pas ! Et alors, où est le problème ? Ah là encore votre petit voix intérieure vous serine « Le résultat doit être top, sinon à quoi cela sert ? » Soyez conciliant à votre égard, et accordez-vous le droit à l’erreur… Au moins vous aurez essayé.

3.    Troisième étape : changer de point de vue ! Dans notre société actuelle, l’échec a plutôt mauvaise presse, non ? Et si vous le considériez différemment ? Bonne nouvelle pour vous, l’échec fait partie de l’apprentissage ! Alors si vous avez osé quelque chose de nouveau et que le résultat n’est pas celui attendu, demandez-vous ce que vous allez en retirer et ce que cette expérience vous aura appris. Et vous en sortirez grandi !

4.    Quatrième étape : accepter et gérer votre peur. L’audace n’est pas de l’inconscience, c’est au contraire, prendre conscience de ce qui nous effraie et nous empêche du coup d’avancer. La peur est une émotion normale dès que nous sortons de notre zone de confort, faites-en sorte qu’elle soit votre moteur plutôt de la laisser vous paralyser. Pour cela, une question peut vous y aider : qu’est-ce que j’ai à perdre ? La plupart du temps, si vous y répondez de façon objective, ce n’est pas grand-chose !

5.    Une fois ce chemin mental effectué (le plus long généralement), passez à l’action et lancez-vous ! Là encore, réfléchissez, pensez votre projet et profitez des émotions positives générées.

Aucun texte alternatif pour cette image

Et le bénéfice de tout cela, c’est quoi ? D’abord, du plaisir, de la fierté, et ce quel que soit le résultat. Rien que d’avoir osé vous apportera une satisfaction personnelle. Ensuite, c’est clairement une évolution personnelle avec un développement de compétences.  Bref que du positif !

Dans deux semaines, je me lance : sessions de Web Training au programme ! Grande nouveauté pour moi... Ça promet !

Et vous, qu’est-ce que vous allez oser ?

Et si vous deveniez bienveillant ?

« Déjà fait », vous allez me répondre …

La bienveillance, les temps derniers, est cuisinée à toutes les sauces : management, bonheur au travail, éducation sont autant de champs dans lesquels elle peut se révéler être un vrai atout ! Et elle l’est, c’est clair. Dès que vous êtes bienveillant à l’égard de votre interlocuteur, vous évitez le jugement et lui accordez de ce fait une certaine forme de reconnaissance. Et comme la soif de reconnaissance est la troisième soif vitale de l’individu, c’est parfait, d’autant plus qu’avec une attitude bienveillante, cette reconnaissance est le plus souvent positive.

En cette période chamboulée, la reconnaissance et la bienveillance sont de mises. Prendre des nouvelles de ses proches, renouer avec des relations devenues lointaines, ou s’inquiéter du bien-être de ses voisins âgés sont autant d’actes bienveillants qui vous mettront du baume au cœur ainsi qu’à ceux qui en sont destinataires.

Il existe toutefois une autre de forme de bienveillance… peut-être moins pratiquée, malheureusement, l’auto-bienveillance ! Eh oui, être bienveillant à son égard, tout simplement….

En fait pas si simple que cela… L’autocritique est plus pratiquée que l’auto-amitié. Et pourtant, pour réussir à surmonter certains obstacles, voire des échecs, rien de tel qu’une bonne dose d’auto-bienveillance. Comment faire ? Je vous livre ici trois outils en espérant qu’ils vous aideront à faire baisser au quotidien vos pensées négatives et du coup votre stress …

Aucun texte alternatif pour cette image

 

1.    CHANGER DE LUNETTES

La façon dont vous agissez vous apporte directement une pensée négative… Vous vous dites « je suis nul(le) » ou « je n’y arriverai jamais »… STOP ! Changez de paires de lunettes. Première option, mettez-vous dans la peau de votre meilleur(e) ami(e) (vous savez cette personne qui vous apprécie tel que vous êtes, qui vous aime comme vous êtes, qui ne vous juge pas sans arrêt) et demandez-vous alors ce que cette personne vous dirait face à la situation dans laquelle vous êtes… Alors ? Ça diffère, non ? Et normalement c’est plutôt un encouragement, une pensée positive

L’autre option, c’est de vous interroger sur ce que vous vous diriez à votre meilleur(e) ami(e) s’il ou elle était dans une situation similaire… Et vous verrez là encore vous allez être beaucoup plus indulgent que si c’était vous !

2.    FAIRE GRANDIR VOTRE POTENTIEL

Pour cette étape, c’est d’abord stopper votre critique intérieur (en général très bavard) pour laisser la place à l’ensemble de vos qualités. L’idée pour rendre cela fun, c’est d’en sélectionner 5 à 6, de les noter dans les pétales de votre fleur et d’afficher cette dernière là où vous pourrez la contempler tous les jours. Si vous éprouvez quelques difficultés à trouver ces 5 ou 6 qualités majeures, pensez à ce que les personnes qui vous aiment disent de vous…

J’ai un troisième outil fort utile pour vous aider à changer de regard sur vos prétendus défauts. Simplement, comme il nécessite un peu plus d’explications que ces deux-là, je vous propose de vous le faire parvenir en PDF sur simple demande par mail.

Et si vous vous auto-motiviez ?

La semaine passée, je vous parlais de la soif de structure (soif vitale à l’individu) et cette semaine, j’ai décidé d’en aborder une autre toute aussi essentielle à mes yeux : la soif de stimulation.

Quand vous êtes dans votre cadre habituel, avec une mission définie, des frontières bien établies, vous savez généralement où aller et comment y aller… Mais à distance c’est une autre histoire. Déjà si votre activité est ralentie, voire carrément à l’arrêt, vos objectifs sont sûrement bien moins clairs…

Si de ce côté-là, c’est plutôt constant, reste encore le problème de la motivation et de l’émulation due à l’équipe… Un peu absente ces temps-ci ! Du coup, il s’agit maintenant de s’auto-motiver et même si je vous en reparlerai probablement plus en détail dans un autre article, la première chose est d’avoir un but !

Lire la suite

La charte du confinement

Depuis quelques jours vous êtes confiné chez vous et vous éprouvez une sensation étrange...

Comment vais-je travailler ? Dans quelle mesure serais-je aussi efficace qu’au bureau ? Et travailler depuis chez moi alors que je m’efforce depuis des années à veiller à ce fameux équilibre vie pro/vie privée... C’est un peu bizarre, non ? Et je ne vous parle même pas de la promiscuité familiale engendrée par ce satané virus... Parce que même si nous les aimons, nos enfants et l’élu de notre cœur, les avoir 24h/24 sur le dos pendant 6 semaines minimum, c’est une autre histoire...

Autre option, vous êtes en chômage partiel (ou au chômage tout court d’ailleurs) et donc là, même pas une petite mission á se mettre sous la dent... Certes les premiers jours vous apprécierez probablement ce repos forcé, et puis au fur et à mesure des journées qui s’allongent, c’est l’ennui qui risque de pointer le bout de son nez !

Lire la suite

ASTUCE Recrutement

Vous êtes manager et votre service RH vous a demandé de participer aux entretiens de recrutement de votre futur collaborateur. Grande première pour vous ! N’étant pas rompu aux techniques d’entretien, vous vous demandez comment vous pouvez vérifier, lors de l’entretien, la véracité des propos du candidat ?
L’astuce ici est de poser deux questions similaires (avec le même objectif) à différents moments de l’entretien : en notant les réponses et en en vérifiant la cohérence, vous verrez si votre candidat est resté « droit dans ses bottes » ou pas ….

Si vous souhaitez vous préparer de manière concrète à cet exercice managérial qu’est l’entretien de recrutement, côté recruteur, inscrivez-vous dès maintenant à notre prochaine session de formation TC by TC. Programme DEVRHDÉC 2015

Coaching ou formation ? ou les deux ?

shutterstock_116908612Vous avez identifié un comportement à modifier chez vous ou chez un de vos collaborateurs, mais vous vous demandez qu’est-ce qui sera  le plus approprié pour atteindre le résultat souhaité ?
La formation et le coaching ont des objectifs différents qui peuvent être complémentaires et utilisent des outils qui leurs sont spécifiques, certains pouvant néanmoins être communs.

Afin de déterminer l’option la plus adéquate à vos besoins, il est nécessaire de vous poser quelques questions clés :

  1. Le résultat souhaité vise-t-il à combler un écart de compétences ? 
  2. Votre objectif est-il de rendre plus autonome la personne concernée ?
  3. Souhaitez-vous un résultat immédiat ou à très court terme ?
  4. La personne concernée est-elle consciente ou non de son manque ?
  5. L’échange d’expériences avec d’autres personnes de domaines variés vous semble-t-il nécessaire ?
  6. Souhaitez-vous une approche très individualisée de votre problématique ?

Si vous répondez oui plutôt aux questions impaires, la formation semble être l’option adéquate, si les oui sont présents aux questions paires, le coaching semble correspondre à vos attentes … et si vous avez des oui aux deux types de questions, le concept TD by TC est la solution parfaite !
Pour être parfaitement certain de faire le bon choix, exposez-nous votre problématique et nous nous ferons un plaisir de vous orienter. Contactez-nous

Multipliez par 4 le rendement de vos formations ….

… en optant pour une formation TD by TC : en plus des journées de formation, les apprenants bénéficient de séances de coaching individuelles d’une heure trente et l’organisation renforce les impacts de la formation de base par une intégration des acquis sur le lieu de travail.  Découvrez nos programmes en management, communication, négociation, optimisation de son potentiel, développement des ressources humaines.