6 semaines de plaisir – Semaine 4

Oser !

Oubliez vos freins,

Savourez vos réussites,

Essayez de nouvelles choses et

Rêvez de belles réalisations !

L’une de mes citations préférées est de Sénèque « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, mais c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles ».

Et au quotidien, si vous mettez cela en œuvre, vous y gagnerez beaucoup. L’audace est une des qualités, à mon sens, encore insuffisamment développée dans nos organisations aujourd’hui. Et pour cause, elle demande dans un premier temps un travail sur soi loin d’être évident…

Alors l’objectif de cet article est simplement de vous donner quelques pistes pour y parvenir plus facilement.

1.    Première étape : repérez vos croyances limitantes ! Mais késako une croyance limitante ? C’est simplement une pensée bien ancrée qui vous empêche de vous développer… Un exemple ? « Je n’y arriverai jamais », « Ce n’est pas pour moi… »… et affrontez-les ! Au lieu de vous persuader de votre incompétence ou de tout autre frein (imaginaire ou pas), dites-vous « Et pourquoi pas ? »

2.    Deuxième étape : vous vous rappelez, la semaine passée, je vous parlais d’auto bienveillance ? Eh bien, nous y revoilà ! S’adonner à de nouvelles choses sous-entend que peut être, vous n’y excellerez pas ! Et alors, où est le problème ? Ah là encore votre petit voix intérieure vous serine « Le résultat doit être top, sinon à quoi cela sert ? » Soyez conciliant à votre égard, et accordez-vous le droit à l’erreur… Au moins vous aurez essayé.

3.    Troisième étape : changer de point de vue ! Dans notre société actuelle, l’échec a plutôt mauvaise presse, non ? Et si vous le considériez différemment ? Bonne nouvelle pour vous, l’échec fait partie de l’apprentissage ! Alors si vous avez osé quelque chose de nouveau et que le résultat n’est pas celui attendu, demandez-vous ce que vous allez en retirer et ce que cette expérience vous aura appris. Et vous en sortirez grandi !

4.    Quatrième étape : accepter et gérer votre peur. L’audace n’est pas de l’inconscience, c’est au contraire, prendre conscience de ce qui nous effraie et nous empêche du coup d’avancer. La peur est une émotion normale dès que nous sortons de notre zone de confort, faites-en sorte qu’elle soit votre moteur plutôt de la laisser vous paralyser. Pour cela, une question peut vous y aider : qu’est-ce que j’ai à perdre ? La plupart du temps, si vous y répondez de façon objective, ce n’est pas grand-chose !

5.    Une fois ce chemin mental effectué (le plus long généralement), passez à l’action et lancez-vous ! Là encore, réfléchissez, pensez votre projet et profitez des émotions positives générées.

Aucun texte alternatif pour cette image

Et le bénéfice de tout cela, c’est quoi ? D’abord, du plaisir, de la fierté, et ce quel que soit le résultat. Rien que d’avoir osé vous apportera une satisfaction personnelle. Ensuite, c’est clairement une évolution personnelle avec un développement de compétences.  Bref que du positif !

Dans deux semaines, je me lance : sessions de Web Training au programme ! Grande nouveauté pour moi... Ça promet !

Et vous, qu’est-ce que vous allez oser ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *